Accueil arrow Les dossiers chauds arrow Le dossier Val d'Oise-Conforama arrow CASA et ALINEA sont condamnés à fermer le dimanche
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Pétition pour le Dimanche

Déjà plus de 107.000 signatures ! Vous aussi, signez la pétition du CAD.

La pétition présentée par le CAD a obtenu plus de 107.000 signatures authentifiées (au contraire de la pétition-bidon du Dr Carabistouille !)
- Pétition électronique : 99.000 signatures au 01/10/13
- Pétition papier : 8.107 signatures au comptage du 15/01/12
   Merci à tous ceux qui out téléchargé et fait signer la pétition papier, voir cette page !

Suivez le CAD sur Twitter

Cliquez sur ce lien pour recevoir par mail les derniers articles parus !

Le travail du dimanche en question

↑ copier cette bannière

 

CASA et ALINEA sont condamnés à fermer le dimanche Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
13-07-2007

De notre correspondant au Tribunal de Pontoise :

Après CONFORAMA, c'est CASA et ALINEA qui sont condamnés à fermer à la demande de FO. De nouveau une belle astreinte... 40.000 Euros par dimanche par établissement.

Reste à voir si ces condamnations auront un effet dissuasif sur les autres enseignes. J'en doute mais ils vont finir par prendre les choses au sérieux... Alinea a fait déjà appel de l'ordonnance de référé qui l'a condamnée à 40.000 Euros et continue à ouvrir.

Le Préfet du Val d'Oise, avant de partir pour la Haute Corse (une belle promotion), a rendu de nouveaux arrêtés pour d'autres enseignes. Bien qu'il aie refusé deux ouvertures pour des magasins BOULANGER, ils ouvrent quand même...

Prochaine étape, le 17 août prochain, les enseignes de la société RAPP (FLY, ATLAS, CROZATIER) et à nouveau CONFORAMA.

Il est temps au regard de la lettre de mission du Président SARKOZY à sa ministre LAGARDE qui lui demande de mettre en oeuvre les ouvertures dominicales pour les salariés volontaires... Nous savons ce que cela signifie : Travailler plus et plus longtemps pour être moins bien payé mais gagner suffisamment pour avoir la force de travailler.

Une bonne nouvelle, lors de son récent congrès, il semble que FO ait enfin mis ce combat parmi ses priorités.

Signe des temps, la FEC (employés et cadres) demande à intervenir sur les procédures départementales et l'UD de l'Eure s'apprêterait à nous emboîter le pas.

J'espère que je ne me réjouis pas trop vite mais il reste peu de temps pour mobiliser avant que la législation ne soit changée sans que personne n'ait eu le temps de s'y opposer efficacement.

Rétrolien(0)
Commentaires (5)add comment

Armand said:

Hé, Lally, au lieu de bosser le dimanche, tu pourrais réviser ton orthographe (! ceci est un commentaire amical !)
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
juillet 17, 2007
Avis : +0

vincent said:

Si l'Etat faisait son travail, Lally, les étudiants en difficulté auraient droit à une bourse. Il semble que vous avez de la chance de ne pas avoir à travailler pour payer vos études, mais simplement vos loisirs. certains ne l'ont pas et échouent dans leurs études. Allez voir les statistiques et l'enquête réalisée par les syndicats étudiants sur la question.
Si l'Etat faisait son travail, les syndicats n'auraient pas à le faire à sa place et c'est le Trésor Public qui "empocherait" les astreintes (C'est la loi qui le dit). Le but des syndicats, c'est pas de gagner des sous, c'est de faire respecter la Loi et de défendre une organisation de la société respectueuse des droits des salariés, notamment celui de pouvoir se reposer en famille.
Ce n'est pas une question d'argent mais de principe.
Si les enseignes ferment et qu'elles vous licencient, allez voir les syndicats, ils vous défendront et vous serez indemnisée par les Tribunaux, votre employeur ne pouvant se retrancher derrière l'illégalité qu'il a commise pour justifier votre licenciement. Vous verrez ainsi qu'ils sont utiles...
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
juillet 17, 2007
Avis : +0

un salarié syndiqué said:

Les étudiants ne le sont que quelques années... salarié, nous le sommes quelques décennies (quasiment une vie)?

Je vous invite à vous rapprocher d'un syndicat d'étudiant pour défendre vos droits.

Pour le dimanche, l'enjeu est de poids, la volonté est de banaliser le travail du dimanche (au-delà du commerce). La situation ne se limite pas aux étudiants.

Un historique est disponible sur un blog FO :
http://fecfocommerce.over-blog.com

en vous souhaitant une pleine réussite dans vos études.
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
juillet 16, 2007 | url
Avis : +0

Steven said:

Votre réaction est bien compréhensible, Lally, mais, sérieusement, est-ce que vous ne pensez pas que votre point de vue est un peu trop individualiste ? Pensez-vous vraiment que pouvoir vous payer un cinéma et une piscine de temps en temps justifie de revenir sur l'organisation du travail dans la société ?
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
juillet 16, 2007
Avis : +0

Lally said:

Je suis étudiante à la Fac de Cergy et je travaille le Dimanche (Alinea) pour me faire de l'argent de "poche" (cinéma, piscine) et aussi partir en vacances...
Avec votre histoire d'astreinte (que vous "empochez" il me semble, non ?) je risque comme beaucoup de mes copines/copains qui travaillons dans la zone d'herblay (Ikea, Confo...) de "perdre" mes revenus puisque que ces enseignes tant décrillées risque de fermer...
Non, je ne vous dis pas merci ...
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
juillet 16, 2007
Avis : +0

Ecrivez un commentaire
quote
bold
italicize
underline
strike
url
image
quote
quote
smile
wink
laugh
grin
angry
sad
shocked
cool
tongue
kiss
cry
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Précédent   Suivant >

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS - 04 67 96 11 72 / 06-07-15-79-57
Le wiki (accès réservé)