Accueil arrow Les dossiers chauds arrow Journée Dimanche Libre
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Pétition pour le Dimanche

Déjà plus de 107.000 signatures ! Vous aussi, signez la pétition du CAD.

La pétition présentée par le CAD a obtenu plus de 107.000 signatures authentifiées (au contraire de la pétition-bidon du Dr Carabistouille !)
- Pétition électronique : 99.000 signatures au 01/10/13
- Pétition papier : 8.107 signatures au comptage du 15/01/12
   Merci à tous ceux qui out téléchargé et fait signer la pétition papier, voir cette page !

Suivez le CAD sur Twitter

Cliquez sur ce lien pour recevoir par mail les derniers articles parus !

Le travail du dimanche en question

↑ copier cette bannière

 

Journée Dimanche Libre
2° JOURNÉE EUROPÉENNE POUR UN DIMANCHE SANS TRAVAIL LE 3 MARS 2013 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
24-02-2013

sunday action 2013-4APPEL À L'ACTION !

JOURNÉE EUROPÉENNE POUR UN DIMANCHE SANS TRAVAIL LE 3 MARS 2013

L'Alliance européenne pour le dimanche rappelle à tous ses membres et à tous ses sympathisants l’organisation, cette année à nouveau, le dimanche 3 Mars 2013, de la Journée européenne pour un dimanche sans travail !

En ces temps difficiles d’insécurité économique, trop de travailleurs et d’employeurs vivent sous pression. Notre société oublie l'importance du temps libre et la participation de tous les citoyens à la vie de la société. Face au rétrécissement des politiques sociales, il est important de faire entendre notre voix en faveur du travail décent pour qu’elle soit entendue !

 

Équilibre du temps de travail : Les pratiques actuelles ainsi que la législation de l'UE et des États membres doivent être améliorées. L’harmonisation du temps de travail avec la reconnaissance du dimanche chômé est cruciale. C’est à cette condition que la santé, la sécurité et la dignité de tous pourront être promues. C’est sur cette voie que les citoyens seront en mesure de concilier leur vie personnelle, familiale et professionnelle. C’est ainsi que la cohésion sociale sera garantie et que tous pourront s’unir, employeurs et employés.

sunday action 2013-32013-Année européenne des Citoyens: Que ce soit pour l'enrichissement culturel ou le bien-être spirituel, l’assistance aux services religieux, la participation à des clubs sportifs, des événements familiaux ou à des organisations de la société civile, la vie citoyenne prend du temps ! Le dimanche chômé synchronisé de manière claire et visible avec le temps de travail offre une démonstration claire : les personnes et nos sociétés ne dépendent pas uniquement du travail et de l'économie.

En 2013, notre Alliance invite ses membres, ses sympathisants et tous les citoyens à manifester publiquement notre revendication le dimanche le 3 mars 2013 ! Des Alliances pour le dimanche ont lancé la tradition depuis certaines années dans plusieurs États membres de l'Union européenne. Il revient à chaque organisation de décider des actions ou des discussions politiques que chacun souhaite mener. La visibilité de ce dimanche spécial ne dépendra pas seulement d’un « grand événement », mais reposera également sur les idées novatrices et les projets qui reflètent la culture locale et régionale ainsi que les traditions européennes. Cette idée d'une Journée européenne pour un dimanche sans travail est appelée à se développer d'une année sur l'autre.

Il suffit d'envoyer un communiqué de presse pour contribuer déjà à se faire connaître ! Pour en savoir plus sur les plans d'action possibles, voir par exemple : www.allianz-fuer-den-freien-sonntag.de et http://www.sonntagsallianz-bayern.de/.

Pour rendre notre mission commune aussi visible que possible, faire savoir ce qui est envisagé et adresser un communiqué de presse, une photo ou une vidéo de l’action. Ce sera publié sur le site officiel de l’Alliance

 
Ouverture des magasins le dimanche : le point de vue de l'UPA Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
25-03-2012

AltaFrequenza 23/3/12

(Michaël Andreani - Alta Frequenza)- Ouverture des magasins le dimanche ! Ce n'est pas seulement une promesse électorale du candidat Nicolas Sarkozy, c'est également un sujet de préoccupation pour les petits commerçants et leurs représentants. François Gabrielli, le président de la Chambre de Métiers de Corse et de l’Union Professionnelle Artisanale sudiste, a formulé il y a quelques semaines une demande de dérogation quant à l'ouverture dominicale des grandes surfaces en Corse. Une pratique qui, ajoutée à la crise et au pouvoir d’achat en berne, met un peu plus à mal les petits commerçants et artisans, menaçant de fait leur activité. Une manifestation, prévue depuis plusieurs semaines déjà, vient d’être fixée au 7 avril prochain à partir de 13 heures, devant la préfecture de région.

Écoutez Patrick Mias, président de la Confédération Générale de l’Alimentation en Détail de Corse-du-Sud, et membre de l’UPA.

 
L'album CGT de la Journée Européenne contre le Travail du Dimanche Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
11-03-2012

L'album CGT de la Journée Européenne contre le Travail du Dimanche

http://www.cgtdesvallees.fr/album-2034863.html

 
Journée du dimanche Libre : la CFTC en première ligne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
08-03-2012

Joseph Thouvenel est vice-Président de la CFTC, très engagée sur de nombreux sujets sociaux, dont le respect du repos dominical.

Sur Europe 1 le 4/3/2012

Sur Radio Vatican

Sur BFM TV le 4/3/2012

Sur iTélé le 17/2/2012

Sur France Info le 17/02/2012

 
La journée Européenne contre le travail dominical Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
08-03-2012
 
Action UDFO66 du dimanche 4 mars 2012 - Journée européenne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
08-03-2012

Action UDFO66 du dimanche 4 mars 2012 - Journée... par UDFO66
 
JT France 3 Pays Catalan - UDFO66 contre le travail Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
08-03-2012

JT France 3 Pays Catalan - UDFO66 contre le... par UDFO66
 
Journée du 4 Mars : les manifs Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
08-03-2012

Le 4 mars dernier était la 1° journée européenne sur le repos dominical.

L'European Sunday Alliance est en train de mettre à jour la liste des manifestations européennes

C'est ici : http://www.europeansundayalliance.eu/site/4marchcampaign

 
Rassemblement contre le travail dominical Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
06-03-2012

France3/4/3/12

Une trentaine de militants se sont rassemblés devant un Carrefour City du X ème arrondissement pour protester contre l'ouverture des magasins de grande distribution le Dimanche.

 "Dans le cadre de la journée européenne pour le repos dominical, nous voulions dénoncer les ouvertures illégales qui continuent et réaffirmer notre attachement au dimanche, dans la période électorale actuelle", a expliqué Joseph Thouvenel, vice-président de la CFTC.

La législation permet aux commerces alimentaires d'ouvrir le dimanche mais jusqu'à 13H00 seulement. Or ce Carrefour City reste ouvert l'après-midi, a souligné M. Thouvenel.

L'action a notamment réuni des employés de la Fnac ou de Tati, ainsi que des militants du Collectif des amis du dimanche.

Nicolas Sarkozy, par la voix de son secrétaire d'Etat au Commerce Frédéric Lefebvre, a dit son intention d'"élargir les conditions d'ouverture des magasins le dimanche" s'il était réélu. Le socialiste François Hollande fait "mieux que Frédéric Lefebvre", selon le syndicaliste. "Il a dit qu'il discuterait avec les syndicats des problèmes des ouvertures et de la rémunération des salariés, mais ça aurait été mieux s'il avait réaffirmé le principe du repos dominical", ajoute-t-il.

Selon lui, le seul candidat à s'être clairement positionné contre l'ouverture le dimanche estFrançois Bayrou, du Modem. Des syndicats, parlementaires et associations, réunis dans la European Sunday Alliance, ont organisé dimanche la première journée européenne pour le repos dominical. En Italie notamment, des actions similaires se sont déroulées devant des magasins à Rome, Milan ou Pise.

 
Nouvelle offensive contre le travail dominical à Paris Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
05-03-2012

Metro, 04/03/2012

Des militants de la CFTC ont mené une action dimanche après-midi devant une grande enseigne de la rue du Faubourg Saint-Martin (Xe). Ils dénoncent les ouvertures "illégales" et multiplient les procédures.

ÉCONOMIE – "Touche pas à mon dimanche" ! Une trentaine de militants de la CFTC ont déployé des pancartes et parsemé d'autocollants, dimanche après-midi vers 14 heures, la devanture d'une enseigne Carrefour City de la rue du Faubourg Saint-Martin (Xe).

A l'occasion d'une journée syndicale européenne baptisée "Free sunday", ils entendaient ainsi dénoncer une ouverture "illégale", les enseignes ayant en principe l'obligation de fermer à 13 heures.

"Dans ce quartier, trois marchés traditionnels sont déjà ouverts le dimanche et ces ouvertures condamnent les petits commerces, a dénoncé Joseph Thouvenel, vice-président de la CFTC. Une ouverture illégale, c'est autant d'emplois en moins chez les bouchers ou les charcutiers, qui proposent en outre des produits plus diversifiés."

"C'est quand même pratique, reconnaissait Alexis, un jeune sortant tout juste de la supérette. Quand on sort le samedi soir et qu'on se lève tard comme moi, on ne trouve rien d'autre ouvert ». Le gérant n'a pas pu être contacté dimanche.

Carrefour évoque une "forte demande" des Parisiens
Contacté par Metro, le groupe Carrefour a rappelé que "le parc de magasins de proximité de la capitale est franchisé", et que "certains magasins indépendants ouvrent leurs portes le dimanche après-midi pour répondre à une forte demande des Parisiens".

Il a précisé en outre que les magasins qui ont été contraints de fermer le dimanche après-midi n'ont "pas retrouvé" le chiffre d'affaire dégagé dans ce créneau sur les autres jours de la semaine. Enfin, il a assuré que le recrutement des salariés travaillant le dimanche se faisait "sur la base du volontariat".

Actions en justice
Les syndicats du commerce parisiens multiplient lesprocédures. Le 2 février, le tribunal de grande instance de Paris a ordonné à plusieurs supérettes de respecter la législation sur le repos dominical, l'arrêté préfectoral applicable aux commerces alimentaires de la capitale obligeant en principe les commerces à fermer au plus tard à 13 heures.

"Nous avons déjà remporté cinq procédures concernant une soixantaine d'enseignes, assure Eric Scherrer, président du SECI-CFTC. Dans dix jours, nous allons en relancer une contre une quinzaine de supérettes. Malgré la condamnation, certaines finissent par rouvrir."

L'ouverture illégale est passible d'importantes amendes allant jusqu'à 7500 euros par infraction et par salarié. S'il est réélu en mai, Nicolas Sarkozy a annoncé son intention d'élargir les possibilités d'ouverture dominicale des commerces.

 
La CFTC veut faire fermer ce magasin Carrefour le dimanche Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
05-03-2012

Le Parisien, 5/3/12

«Touche pas à mon dimanche! » En quelques minutes, des dizaines d’autocollants constellent la devanture de la supérette Carrefour City de la rue du Faubourg-Saint-Martin (Xe), tandis que les mégaphones engagent au « boycott des magasins voyous ». Derrière les banderoles de la CFTC, une vingtaine de militants, dénonçant le travail dominical illégal, ont « symboliquement » fermé la supérette, qui propose ses services tous les jours, dimanche compris, jusqu’à 23 heures.

« Il y a des priorités… Et vendre des boîtes de conserve le jour où les employés sont censés se reposer n’en est pas une, assure Joseph Thouvenel, secrétaire général adjoint de la CFTC. En ouvrant leurs portes le dimanche après 13 heures, ils sont dans l’illégalité la plus totale. »

Rassemblements tous les mois devant les commerces concernés

L’opération — la première du genre —, lancée hier dans le cadre de la Journée européenne contre le travail du dimanche, devrait être reconduite chaque mois, ciblant des commerces ouvrant le dimanche. « Carrefour Saint-Martin, délinquant » hurlent les militants, tandis qu’à l’intérieur le travail se poursuit. « Dans ces commerces, le salaire moyen est de 700 €, s’insurge Eric Scherrer, secrétaire général de la Seci-CFTC, syndicat des employés du commerce et de l’industrie parisienne, et il est évident que les employés acceptent l’inacceptable par peur de perdre leur emploi. Quant à la prime due aux salariés qui travaillent le dimanche matin, elle n’est même pas versée par la plupart des enseignes. »

Le combat contre les ouvertures dominicales mobilise depuis des mois les représentants des organisations syndicales. A tel point qu’un groupement commun, le Clic-P (Comité de liaison intersyndical du commerce parisien, qui regroupe la CFDT, la CFTC, la CGC, la CGT, FO et SUD), a été créé avec l’objectif principal de faire se conformer à la législation en vigueur les grands groupes de la distribution alimentaire. Plusieurs procès ont eu lieu devant le tribunal de Paris, et, chaque fois, en première instance comme en appel, les supérettes ouvrant le dimanche après 13 heures ont été sanctionnées. Une prochaine vague de douze nouvelles assignations devrait bientôt arriver sur le bureau du juge…

Le Parisien

 

 
<< Début < Précédente 1 2 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 11 sur 16

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS 
Le wiki (accès réservé)