Les mensonges du dimanches

La classe politique, dont tous les sondages relèvent qu'elle rencontre la désapprobation d'environ 80% de la population, tiendrait-elle à perdre la confiance des 20% restants ?

C'est un sentiment d'écoeurement qui prend aux tripes, quand on est simple citoyen, et donc méprisé avec un éclatant cynisme, au plus haut de l'Etat.

Quoi, voilà cinq ans, le travail du dimanche n'avait aucun impact sur la croissance, et il figure aujourd'hui dans une loi sur la croissance ? Il était autrefois une fausse liberté pour les salariés, et maintenant, le volontariat serait assuré ? Il allait détruire de l'emploi, et maintenant il va en créer 300.000 (chiffre MEDEF) ? Il était il y a 5 ans un modèle de société inacceptable, et maintenant il est le reflet de l'adaptation aux modifications des usages ?

Et il faudrait continuer à croire aux discours politiques ? Et il faudrait continuer à espérer une issue politique hors des extrémismes ? 

 Twitter de Benoit Hamon

Voilà quelle était la position du quand Nicolas Sarkozy proposait l'extension du travail le dimanche

b41b-jbieaaevnb.jpg

 

 

Rétrolien(0)
Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire

busy