Accueil arrow Humour
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Humour
Macron au pays des merveilles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Notre Ministre de l'économie est aussi roudoudou qu'Alice aux pays des merveilles ! Et il exprime sa bonne humeur sur Twitter, ou le contribuable énamouré peut découvrir avec attendrissement des pensées lyriques, comme "Je crois à une gauche qui émancipe et qui redonne des droits, qui a envie de réussir",  romantiques "J'aime la gauche qui redonne des chances à chaque moment de la vie.". Ou encore d'incroyables découvertes, comme "Pour réussir dans le monde de demain, il faut bien former les jeunes et leur donner la possibilité de rebondir.". Et même des positions d'un courage politique insensé, comme "Dire la vérité, c'est dire que la France souffre. Il faut mettre des mots, même s'ils contrarient."

Nous n'inventons rien, ce sont des tweets réels et nous n'avons parcouru que ceux qui s'affichent les premiers.

Ne rigolez pas : c'est vous, qui payez. Il vous reste la possibilité de répondre au Ministre en cliquant sur les bontons "Répondre"  

Sur le travail du dimanche, sans accord, il n'y aura pas ouverture.


Partout il y aura une compensation salariale pour le travail du dimanche, qui sera uniquement volontaire.

08:16 - 11 déc. 2014 
 
Au travail ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
travail-dimanche.jpg
 
Les robots d'Amazon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Nous dédions cette video à notre ministre de l'économie, Emmanuel Macron, qui, dans un entretien du 16 octobre dernier, avait justifié l'extension de l'autorisation d'ouvrirle dimanche par l'activité commerciale d'Amazon, qui réaliserait 25 % de son chiffre d'affaires le dimanche (ce chiffre, très probablement fantaisiste, n'a jamais été confirmé par Amazon à ce jour).

Cher monsieur le ministre, ce n'est pas en obligeant les salariés de la FNAC à travailler le dimanche que vous rendrez la FNAC plus performante qu'Amazon ! 

 


Les robots Kiva dans les entrepôts Amazon par divertissonsnous

 
Emmanuel Macron, le terminator du chômage. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 
25 octobre 1915 : le repos dominical des prisonniers doit être respecté Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

Finalement, le seul métier qui risque d'échapper, au moins pour un temps, aux appétits des grandes enseignes de la distribution, c'est... prisonnier de guerre ! 

Le Figaro, 24/10

À la suite de l'appel du Pape Benoît XV, soucieux du sort des prisonniers, les gouvernements des nations en guerre se sont engagés à respecter scrupuleusement le repos dominical de ceux-ci, rapporte Le Figaro du 25 octobre 1915.

«Le Pape, dans son empressement constant à procurer tout le soulagement possible au sort des prisonniers de guerre, a considéré récemment comme opportun d'adresser un appel chaleureux à tous les gouvernements des nations belligérantes, afin que, s'inspirant des principes de la religion et de l'humanité, lesdits gouvernements s'accordent pour décider que, dans tous les endroits sans exception où se trouvent des prisonniers de guerre, le repos dominical soit observé d'une façon absolue.

Nous sommes heureux d'annoncer que tous les gouvernements ont signifié de très bon gré leur adhésion à l'appel pontifical. Bien que beaucoup de ces gouvernements donnassent déjà un jour de repos aux prisonniers, le dimanche ou quelque autre jour de la semaine, tous ont pris l'engagement formel et réciproque d'assurer à tous les prisonniers le repos dominical, si nécessaire pour la vie physique et qui permet en même temps l'observance des devoirs religieux» écrit Le Figaro du 25 octobre 1915.  

 

 

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 6 - 10 sur 91

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS