Accueil arrow Humour
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Humour
A vendre sur Amazon : tapis de souris "dominical" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

A vendre sur Amazon : tapis de souris décoré :
"Le diable a toute la semaine pour s'accaparer de ce qu'on a pris au Bon Dieu le dimanche"

de SHOPZEUS 

Prix : EUR 5,99
Habituellement expédié sous 6 à 10 jours.
Expédié et vendu par ShopZeus.

 
"Et le dimanche on se promène..." Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Entendue sur France Culture.

Loin, le temps où Juliette Gréco chantait "Je hais les dimanches !" ... Aujourd'hui, il y a donc les Volo avec leur chanson "Et le dimanche on se promène..." Quand on n'a pas grand chose de tripant dans sa vie", comme ils disent, dans une autre chanson...

Une chanson légère teintée de mélancolie, par les frères Volovitch, un clip de jours heureux où s'amusent de petits personnages animés. Ballade pour d'autres dimanches...

La chanson : un bon marqueur d'une cause qui avance de plus en plus, et qui peut la faire avancer un peu plus...
H.B

Lire la suite...
 
Samedi et Dimanche Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Une nuit, le point sur la hanche,
Samedi disait à Dimanche :

" Est-ce pour toi
Que nous nous épuisons, nos cinq frères et moi ?
Ne sommes nous pas tous de la même famille ?
Lorsque sous la fatigue on nous voit haletants,
Monsieur le paresseux en grand seigneur s'habille,
A chanter, à danser, monsieur passe son temps.
Toujours de nos labeurs vivras-tu sans rien faire ?"

Dimanche répondit : "Mon frère,
Vous vous livrez chacun à des soins importants,
Je l'avoue ; hé bien ! moi, que vous croyez futile,
Atant que vous je suis utile.

Après un long travail comme il faut des loisirs,
C'est moi qui m'intéresse à vos rares plaisirs ;
Les danses, les festins, les jeux, les promenades,
A moi vous les devez, ô mes bons camarades !
Enfin, ô doux échange, ô fraternelle loi !
Je vous amuse, et vous, vous travaillez pour moi. "

Extrait de : Fables de LACHAMBEAUDIE LE 6 JUILLET 1872
Vu sur le blog FO Commerce 7/07/10

 
Tendance Zola Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le billet de Maurice Ulrich, l'Huma 10.06.2010

La mode à Paris, c'est aux Galeries La Fayette, dont le patron, bien nommé Paul Delaoutre, ne craint rien tant que d'être ringard, has been, out.

Ainsi est-il outré de la décision de la Mairie de Paris qui, malgré l'opposition des élus de droite, vient de refuser le classement des grands magasins du boulevard Haussmann en zone touristique, ce qui leur aurait permis d'ouvrir tous les dimanches.

Donc, Paul Delaoutre dénonce d'abord « une décision politique », ce qui n'est pas sans logique toutefois, s'agissant d'élus de la population. A dire vrai, ils servent même à ça. Mais surtout pour le patron des Galeries La Fayette, c'est « une position contraire à la logique, au risque d'apparaître comme des gens du passé ».

La logique, en revanche, qui nous ferait apparaître comme des gens du futur serait la suppression du repos dominical, la fin de hebdomadaire du travail, des congés payés, s'il conséquent.

C'est qu'en matière sociale, aux Galeries La Fayette, la mode est très Zola.

 
Phrase du jour : le papa de Gérard Depardieu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voici, 21/4/10

Dans une interview accordée à Première.fr, [Gérard Depardieu] le monstre sacré du cinéma français avouait : « Plus ils me parlaient (Gustave Kervern et Benoît Delépine, les réalisateurs de Mammuth, ndlr), plus le personnage ressemblait à mon père. C’était un homme qui ne savait ni lire ni écrire, et il était un peu une victime. Par exemple, ma mère l’engueulait : 

“Mais enfin, tu fais chier à travailler le dimanche, et t’es même pas payé !”. Il répondait : “Je vais quand même pas me faire payer le dimanche”. (…)

 

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 26 - 30 sur 91

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS