Accueil arrow Les news arrow Dernières nouvelles arrow Ouverture des magasins les jours fériés ou le dimanche ...
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Pétition pour le Dimanche

Déjà plus de 107.000 signatures ! Vous aussi, signez la pétition du CAD.

La pétition présentée par le CAD a obtenu plus de 107.000 signatures authentifiées (au contraire de la pétition-bidon du Dr Carabistouille !)
- Pétition électronique : 99.000 signatures au 01/10/13
- Pétition papier : 8.107 signatures au comptage du 15/01/12
   Merci à tous ceux qui out téléchargé et fait signer la pétition papier, voir cette page !

Suivez le CAD sur Twitter

Cliquez sur ce lien pour recevoir par mail les derniers articles parus !

Le travail du dimanche en question

↑ copier cette bannière

 

Ouverture des magasins les jours fériés ou le dimanche ... Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
14-11-2006

Un article excellent publié sur le blog du Conservateur.

Où l'on reparle, à l'occasion du 11 novembre, de l'ouverture des magasins les jours fériés en Alsace Lorraine ...

Le problème se pose de façon similaire en ce qui concerne l'ouverture le dimanche ...

D'un côté ses partisans soulignent que ceux qui travaillent ne peuvent faire leurs courses en semaine. De l'autre, les opposants défendent un statu-quo fondé sur la tradition culturelle et ... syndicale.

Je relève pour ma part deux arguments contre l'extension des jours ouvrés...

Les jours chômés communs - dimanche ou jours fériés, sont une convention bien utile. Bien que de nombreux français travaillent en ces occasions, il permettent néanmoins à tous de se retrouver, en famille ou entre amis. Imaginez que cette convention disparaisse, que les uns prennent leur congé en fonction de leur religion, et les autres en fonction du choix de leur patron ou de l'institutrice de leurs enfants ... c'est l'anarchie dans les entreprises et la mort du "vivre ensemble".

L'intérêt économique de l'ouverture étendue n'est pas aussi évident qu'on le dit. L'ouverture entrainera un transfert au dimanche ou au jour férié du chiffre d'affaire réalisé en semaine, car elle n'apporte pas de pouvoir d'achat supplémentaire aux français. Le gateau reste le même, mais il est partagé en plus de journées. Or, plus de journées, c'est un accroissement des coûts. Cela va donc contre l'intérêt des commerçants, qui verront leur productivité par salarié chuter. Pour compenser cette baisse, les commerçants seraient tentés de fermer une heure plus tôt en semaine (ou bien d'ouvrir une heure plus tard, ou d'allonger leur pause déjeuner). Quel intérêt pour le consommateur ?

En pratique, les commerçants ne seront pas tous égaux : certains n'ouvriront pas plus, et perdront une partie de leur business. Ceux qui ouvriront plus seront contraints de baisser leurs coûts pour compenser la baisse de productivité. Les commerçants utilisant une main d'oeuvre peu qualifiée y trouveront leur avantage. Les grandes chaînes également. Pour être complet, il convient de ne pas oublier la consommation touristique. Certains touristes pourraient bien consommer seulement le dimanche. Mais la fermeture du mois d'août, pourtant très touristique, ne semble pas empêcher de dormir les commerçants.

Le lien avec les soldes est évident : ceux ci sont tellement installés dans la vie française que les consommateurs ont pris l'habitude de différer leurs achats et de les concentrer pendant cette période. Le gateau de la consommation reste le même, mais fait l'objet d'intenses jeux d'influence car son partage est décidé par les pouvoirs publics.

L'intérêt du consommateur a donc peu à voir dans l'affaire. Le "débat" sur l'ouverture des magasins est alimenté par les gros distributeurs qui en seraient les principaux bénéficiaires - probablement au prix d'une baisse de la productivité de leurs facteurs.

Je pense qu'abandonner ces conventions, à une époque où la cohésion sociale est à reconstruire serait une gravissime erreur. Je ne crois pas que les consommateurs ou les petits commerçants y trouveraient grand avantage. Gardons en tête que le semblant de débat médiatique sur ce sujet est largement influencé par les grands distributeurs.

Article original publié sur ce lien

Rétrolien(0)
Commentaires (4)add comment

Webmaster said:

Nous n'avons pas eu connaissance de cette information. N'hsitez pas nous transmettre tout lment de nature la dmontrer avec certitude.
Travail-Dimanche.com
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
janvier 02, 2007
Avis : +1

olivier said:

Quand on sait que Virgin embauchait des "salariés" le dimanche, uniquement pour dire qu'ils voulaient pouvoir travailler le dimanche....:eek
Qui veut travailler le dimanche, les employeurs ou les salarisés qui n'auront pas le choix ??? :?
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
décembre 27, 2006
Avis : +4

michel said:

Une "banalisation" du travail dominical n'entraînerait pas de chiffre d'affaires supplémentaire et risquerait de détruire des milliers d'emplois dans les PME.
Selon un sondage BVA, réalisé fin juin auprès de 482 salariés, "88% des Français veulent préserver le dimanche comme jour de repos commun, 75% ne veulent pas travailler le dimanche, et 82% ne dépenseront pas davantage si les commerces sont ouverts 7 jours sur 7".
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
novembre 15, 2006
Avis : +2

Robert le diable said:

smilies/smiley.gif Trs bon article, qui pose bien le problme.
La question du gteau que voudraient se partager les commerants est tout fait judicieuse dans le cas d'Usine Center, et des grands groupes.
Je pense que le cas Vuitton ne rentre pas tout fait dans la mme problmatique, mais est plus li un choix de socit : au final, est ce que le commerce et les intrts pcuniers demeurent tout-puissants, ou est-ce que la France, lumire qui claire le monde (!), a encore quelque chose dire de diffrent que cela ?
L'avenir nous dira la rponse, mais je crois qu'elle ne sera pas bonne.
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
novembre 15, 2006
Avis : +2

Ecrivez un commentaire
quote
bold
italicize
underline
strike
url
image
quote
quote
smile
wink
laugh
grin
angry
sad
shocked
cool
tongue
kiss
cry
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Précédent   Suivant >

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS 
Le wiki (accès réservé)