Accueil arrow Catégorie "Général" arrow Confrontations arrow Lipovetsky vs Thouvenel
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Pétition pour le Dimanche

Déjà plus de 107.000 signatures ! Vous aussi, signez la pétition du CAD.

La pétition présentée par le CAD a obtenu plus de 107.000 signatures authentifiées (au contraire de la pétition-bidon du Dr Carabistouille !)
- Pétition électronique : 99.000 signatures au 01/10/13
- Pétition papier : 8.107 signatures au comptage du 15/01/12
   Merci à tous ceux qui out téléchargé et fait signer la pétition papier, voir cette page !

Suivez le CAD sur Twitter

Cliquez sur ce lien pour recevoir par mail les derniers articles parus !

Le travail du dimanche en question

↑ copier cette bannière

 

Chaud en ce moment !

IN MEMORIAM...

En avril 2012, François Hollande disait « le combat de 2012, c'est de préserver le principe du repos dominical, c'est-à-dire de permettre aux travailleurs de consacrer un jour de leur semaine à leur famille, au sport, à la culture, à la liberté. Et j'y veillerai ! » 

   Pétition pour le dimanche : vous pouvez toujours participer ! Lisez ce qu'en dit Etienne Pinte, député des Yvelines, sur ce lien.

Vous voulez passer à la télé ?!

URGENT : RECHERCHE DE CANDIDAT(E)S POUR INTERVIEW TV

UNE GRANDE CHAINE D'INFO NATIONALE RECHERCHE DES PERSONNES POUR INTERVIEW TELE.

itw.jpg

Il s'agit d'enregistrer des témoignages : 

  • de personne travaillant le dimanche dans des magasins contraints et forcés  
  • de salariés, dans le prêt à porter ou la chaussure qui redoutent qu'on les oblige à travailler le dimanche  
  • des commerçants qui ne veulent pas d'ouverture des grandes surfaces le dimanche car ils craignent pour leur commerce  
  • des employés de petits commerçants qui craignent de perdre leur emploi si les grandes enseignes ouvrent le dimanche

Il faut pouvoir parler devant le micro, mais il est possible d'être filmé anonymement.

Enregistrement dans la semaine et éventuellement le W.E. prochain n'importe où en France si les témoignages sont de qualité.

ENVOYER MAIL DE CANDIDATURE à Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir  

Lipovetsky vs Thouvenel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
01-12-2006

Une ouverture âprement discutée

Débat entre un syndicaliste et un sociologue.

M. Lipovetsky n'est pas de ces hommes qu'il faut aller voir quand on est un peu déprimé, car il fait de la vie une peinture tellement sinistre qu'on aurait immédiatement envie d'aller se jeter dans la Seine : pour lui, les dimanches sont seulement employés à se mettre devant la télé, et c'est tellement triste qu'il trouve super éclatant d'aller faire ses courses à Auchan ! Ce sont les joies du modèle hyper-consumériste... Petit conseil au pauvre M. Lipovetsky, inscrivez-vous dans un club de foot !

Face à lui, M Thouvenel, régulièrement sollicité sur cette question, fait part d'une vision beaucoup plus rafraîchissante. Enfin quelqu'un pour rappeler que l'homme n'est pas qu'un consommateur, et - syndicaliste oblige - pointer du doigt les inégalités qui découleraient de l'adoption d'une telle mesure.

Un article publié par l'hebdomadaire "La vie", 26 novembre 2006

 

POUR

Gilles Lipovetsky,                                                                                   Philosophe et sociologue « Un phénomène irréversible »

                                                                La fermeture des commerces le dimanche est un reliquat du passé.Dans une démocratie, ce sont les citoyens eux-mêmes qui, après en avoir débattu, doivent fixer les règles du vivre ensemble, pas la tradition. Or, les sondages sont formels : une majorité d'entre eux souhaitent pouvoir faire leurs courses ce jour-là. Nous ne sommes plus dans une société de consommation, mais d'hyperconsommation. Il faut quitter ces dimanches sinistres où les gens n'ont rien d'autre à faire que de se coller devant la TV. S'adapter aux nouveaux modes de vie exige d'accepter l'individualisation de la gestion du temps. Il s'agit d'un phénomène tellement massif que s'y opposer me paraît totalement vain. Le seul argument valable contre l'ouverture du dimanche, celui de la vie familiale, ne tient pas. En effet, des centaines de milliers de personnes (boulangers, restaurateurs .„) travaillent déjà ce jour-là, et cela ne les empêche pas d'avoir une famille. L'ouverture des magasins créerait aussi de nouveaux emplois. Bien entendu, cette évolution doit être encadrée et négociée avec les syndicats.

    
CONTRE

Joseph THOUVENEL                                                                                   Secrétaire Général Adjoint de la CFTC " Il ne faut pas céder "
                                                      Avant d'être «contre», je suis pour le dimanche chômé ! En ouvrant ce jour-là, les grandes surfaces vident les centres-ville des petits commerces et détruisent plus d'emplois qu'elles n'en créent. L'être humain n'est pas qu'un consommateur. Sommes-nous capables, oui ou non, de sauvegarder du temps libre et gratuit pour l'épanouissement de chacun, la vie spirituelle, des activités en famille, des engagements associatifs et pour tout ce qui contribue au lien social ? N'avons-nous pas autre chose à offrir ce jour-là aux jeunes de banlieue, par exemple, qui expriment leur désarroi et leur frustration à travers la violence ? Les règles de vie collective imposent, à un moment donné, que les désirs personnels soient mis entre parenthèses en vertu du bien commun. La législation actuelle protège les salariés : il  ne faut pas céder.  D'ailleurs,  les gens  ne souhaitent pas travailler le dimanche et ceux qui auraient toute liberté de le faire (professions libérales, architectes, médecins...) ne le font pas. Seuls les riches auraient-ils le droit de se reposer ce jour-là ?
Rétrolien(0)
Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
quote
bold
italicize
underline
strike
url
image
quote
quote
smile
wink
laugh
grin
angry
sad
shocked
cool
tongue
kiss
cry
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Précédent   Suivant >

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS - 04 67 96 11 72 / 06-07-15-79-57
Le wiki (accès réservé)