Accueil
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Pétition pour le Dimanche

Déjà plus de 107.000 signatures ! Vous aussi, signez la pétition du CAD.

La pétition présentée par le CAD a obtenu plus de 107.000 signatures authentifiées (au contraire de la pétition-bidon du Dr Carabistouille !)
- Pétition électronique : 99.000 signatures au 01/10/13
- Pétition papier : 8.107 signatures au comptage du 15/01/12
   Merci à tous ceux qui out téléchargé et fait signer la pétition papier, voir cette page !

Suivez le CAD sur Twitter

Derniers commentaires
La CFTC veut faire fermer ce magasin Car...
je travaille dans un carrefour express donc le dimanche. ce que les gens ne savent pas c'est que contrairement au grande...
Contre le travail dominical, Joseph Thou...
Tu es un bon débatteur, Joseph, et il est dommage que sur France-Inter, les tenants du travail du dimanche n'est pas n..
L’ombre d’Attali sur le Président du dim...
Cette polémique sur l'ouverture le dimanche est un faux problème. J'ai écouté Mr Papin mardi matin sur BFM Le conce...
Loi Macron : un aveu d'impuissance ?
Cette loi est un leurre qui permet de détourner l'attention de ce qu'on ne sait pas faire et qu'on ne veut pas traiter ...
Loi Macron : "Elle va détruire les centr...
Pauvre Jacob, quand Sarko voulait banaliser le dimanche c'était super, maintenant que c'est Macron c'est nul. Quel pime...
Loi Macron : "Elle va détruire les centr...
C'est rigolo: le travail du dimanche est dans le programme de l'UMP dont fait partie Jacob mais comme c'est un ministre ...
Loi Macron : "Elle va détruire les centr...
En 2009 , lorsque la majorité d'alors avoulu revoir les conditions du travail dominical ,la gauche était vent debout c...
Loi Macron : "Elle va détruire les centr...
Ne me dites pas que les gens travaillent toute la semaine et qu ils n ont pas le temps de faire les courses,ils ne font ...
Le patron de la Fnac demande à pouvoir o...
Certes, Karine, vous êtes la même personne, nul ne dirait le contraire ! Mais en terme marketing, vous êtes un cas pa...
Etienne Neuville : "Le travail le dimanc...
Cher Monsieur Neuville, Je prends la peine de vous écrire un petit commentaire, car vous ayant entendu sur le chemin du...
Citations

Le combat de 2012, c'est de préserver le principe du repos dominical, c'est-à-dire de permettre aux travailleurs de consacrer un jour de leur semaine à leur famille, au sport, à la culture, à la liberté. Et j'y veillerai !.

François Hollande

Président de la République Française - Mai 2012

Tous ouverts ou tous fermés, mais tous égaux.

 

Jean-Claude Bourrelier

Patron de Bricorama

De mauvaises lois sont la pire sorte de tyrannie.

Edmund Burke
Ecrivain

Le débat qui nous occupe est infiniment [...] profond [...] Nous sommes bien face à un choix de société qu’il nous faut trancher.

Jean-Marc Ayrault
Premier Ministre
Extrait de la discussion du 7 juillet 2009 à l’Assemblée Nationale

Je m'oppose absolument et formellement au travail du dimanche qui détruit la vie de famille et se met au service d'un consumérisme aveuglé.

Jean-Luc Mélenchon
Ancien ministre, député européen, sénateur, conseiller général
candidat 2012 à la présidence de la République

Dans la semaine, il y a six jours pour avoir, et un jour pour être.

Hervé Mariton
Ingénieur des Mines
Député UMP de la Drôme

Le travail du dimanche n'enrichit pas.

Proverbe italien

Cliquez sur ce lien pour recevoir par mail les derniers articles parus !

Le travail du dimanche en question

↑ copier cette bannière

 

Chercher via Google
Il y a actuellement 9 invités en ligne
Articles les plus commentés
Articles les plus lus
Espace membres





Mot de passe oublié ?
(cela permet essentiellement d'être averti de nouveaux messages de commentaires)
Recommandé par
Le dimanche, j'y tiens !
Recommandé par des Influenceurs
Syndication
Chaud en ce moment !

La France proteste !

Plus de 100.000 personnes protestent contre la banalisation du travail du dimanche, au profit exclusif de la grande distribution, via la pétition proposée par le CAD.

Beaucoup de signataires apportent leur témoignage personnel, leur expérience du dimanche. L'ensemble de ces témoignages est d'une richesse exceptionnelle : il y en a 780 pages !

Messieurs les députés, écoutez la France qui bosse, elle vous parle !

 

Voir les témoignages 

Signez la pétition du CAD

 

Carton rouge pour Ikea Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
01-04-2008

Ce jour, IKEA est condamnée à verser 450.000 Euros à FO au titre des trois astreintes, soit le montant maximum (Ikea est dirigé par M Kamprad, classé dans les 10 premières fortunes mondiales).

Le juge a sursis à statuer pour les cinq dimanche objets d'un arrêté municipal de M. DELATTRE (souvenez vous, ce Maire au communiqué de presse irrespectueux).

Les cinq arrêtés sont en effet l'objet d'un recours en annulation par mes soins devant le TA de CERGY.

Victoire pour FO, donc, même si cela sonne comme le chant du cygne du fait de la loi ConfoKea, soutenue par la sénatrice Debré.

Vincent Lecourt

Rétrolien(0)
Commentaires (5)add comment

vincent lecourt said:

Vous avez sans aucun doute de bonnes raisons pour travailler le dimanche. Vous expliquez qu'il s'agit de gagner votre vie parce qu'avec votre salaire à 1000 Euros, cela vous est autrement impossible ou plus difficile. Cela est très respectable même si cela consiste en réalité à reconnaître que vous n'êtes pas volontaire mais contraint de le faire.

Comprenez également que pour que ce système soit pérennisé, il implique de maintenir cette contrainte en laissant à des salariés qualifiés un salaire miséreux et insuffisant. Si votre employeur dont vous nous dites qu'il respecte ses salariés les payaient à leur juste valeur, il y aurait sans doute nettement moins de "volontaires".

Il s'agit pour les enseignes d'une logique financière, surtout en région parisienne où elles écrasent le marché sur lequel il n'existe plus dans chaque cas qu'une forme d'oligopole : deux ou trois grandes enseignes qui ont écrasé toute concurrence et qui fixent les prix du marché.

Pour les étudiants travaillant exclusivement le dimanche, il est clair qu'il s'agit de boucliers humains mis en avant pour justifier un comportement illicite.

Il s'agit d'une main d'oeuvre peu regardante sur ses conditions d'emploi, prête à accepter la précarité pour financer ses études, peu syndiquée, ne connaissant pas ses droits et qui finira surtout par quitter l'enseigne une fois parvenue à ses fins : obtenir un diplôme permettant d'occuper un meilleur emploi.

En se réfugiant derrière les étudiants, les enseignes concernées oublient un peu vite qu'elles les ont embauchés en parfaite connaissance de cause, les transformant aujourd'hui en chair à canon.

Je rappelle que les étudiants, comme les salariés, peuvent demander une indemnisation de leurs préjudices mais ils ne sauraient justifier que cette pratique illicite soit tolérée au détriment de l'organisation sociale générale.

Pour les étudiants concernés travaillant exclusivement le dimanche, que risque t'il de se passer ? L'enseigne Leroy Merlin qui les a placés dans une situaton illégale pourra t'il justifier un licenciement par cette illégalité : la réponse est non. Pourra t'il imposer un changement des conditions d'emploi : La réponse est encore négative et des recours existent dans chaque cas.

Alors plutôt que d'écouter la seule source d'information disponible, celle prête à mobiliser des ressources pour emmener les salariés volontaires manifester, en payant les salaires, les transports et la nourriture, essayez de faire comme les journalistes, croiser vos informations.

Je vous conseille à cette fin la DDTEFP, plus connues sous le vocable "inspection du travail". Même si elle se veut sur le département des plus discrètes, je ne doute pas un instant qu'elle vous fournisse des renseignements impartiaux.

Comprenez aussi qu'il n'y a pas de logique d'exception dans un système où le droit européen exige une égalité entre tous les opérateurs du marché. Ce que vous donne aux uns, vous êtes forcé de le donner aux autres. Une fois cela compris, vous admettrez que cela va fonctionner comme un papier buvard. Regardez l'amendement Debré et la Loi Chatel.

L'ameublement a obtenu sur la base de fausses informations une dérogation qui a vu disparaître le volontariat, la majoration et le délai de prévenance. Déjà, le secteur de l'électro-ménager dit : "pourquoi eux et pas nous. En plus, l'ameublement en profite pour vendre de l'électro-ménager."

Ensuite, à qui le tour ? Une fois que cela sera devenu la norme, ce sera trop tard. Impossible de revenir en arrière. La seule certitude de cette mesure sera la destruction de l'organisation sociale qui permet un jour de repos commun.

D'autres disent : juste la région parisienne et la région de Plan de campagne ou les grandes métropoles.

Le risque est d'accentuer encore les déséquilibres entre les territoires en favorisant des implantations massives dans des zones. Cela va concentrer la population, amenant plus de pollution, de trafic, de nuisances en des lieux déjà surchargés, plus de taxes pour les communes concernées.

Les territoires délaissés vont demander la même mesure pour ne pas rester à la traîne économique.

Les petits commerçants vont finir de disparaître.

De tout cela il est question. Pas seulement des étudiants et personne ne doit le perdre de vue.
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
avril 13, 2008
Avis : +2

miguel said:

Bonsoir
Bien gege bosser au noir dans un atelier clandestin et bosser dans une societe avec des fiches de paye, ce n'est pas la meme chose, les comparaisons a 2 balles on les garde pour soi, moi je travaille un dimanche par mois, du voluntariat et oui ca existe, parce que j'ai besoin .
Avec 1000 euros par mois j'aime bien toucher les presque 100 euros nets d'un dimanche travaille, si je peut le faire et que mon employeur me donne le choix pour moi c'est tres bien.
Par contre je suis d'accord que il y'a des patrons qui oblige les personnes a travailler les dimanches et meme sans majoration et cela je trouve inadmissible.
Pour bim bam boum, je vous demande de m'expliquer ce qui va ce passer avec leroy Merlin si le tribunal oblige la fermeture du dimanche.
Savez-vous que dans chaque magasin il y'a presque une centaine de employés exclusivement du dimanche et que ils sont tous etudiantes.
je parle bien sur de la region d'ile de france.
Si ca se passe dans le 95 ca va se generaliser dans les autres departements.
Expliquez moi et a ces personnes que dans pas longtemps vont se trouver sans emploi; que pour respecter la loi , ils sont obligees de arreter de travailler dans une societe ou ils ont de bons salaires, des primes trimestrielles une prime annuelle et plein d'autres avantages et il sont obliges pour financer leurs etudes d'aller travailler dans la fast-food ou comme c'est reconnu on est tres bien payè.
Vous savez je ne suis pas cadre dans leroy merlin, je suis employè c'est tout, mais c'est triste q'on s'ataque a une societe qui respecte ses salaries.
Je ne conteste pas que d'autres exploite leurs salaries, mais c'est moche de s'ataquer a une societe qui respecte ses salaries, c'est tout.
Pas des licencements, alors la c'est vous qui semblez rien connaitre au societes que vous assignez en justice.
Je sais qu'il y'a des derives ailleurs, mais renseignez-vous a propos de Leroy Merlin avant.
Je ne defends pas le patron, je defends mes conditions de travail, on sera moins pour faire le meme travail, je defends mon pouvoir d'achat sans dimanche pas de petit plus a la fin du mois avec les memes depenses.
je vous demande d'essayer de trouver une solution benefique pout tout le monde, je ne dits pas que vous n'avez pas raison pour certains patrons; mais rapellez-vous qu'il y 'a des personnes que sont tres satisfaites de travailler le dimanche.
Merci
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
avril 12, 2008
Avis : -1

Gégé said:

ben oui, Miguel, 450.000 euros, c'est peanuts pour Ikea (le PDG est 4° fortune mondiale, tu sais !), même pas le CA d'un dimanche !

c'est comme si tu disais que c'est dégeulasse de condamner les gars qui font bosser au noir dans les ateliers clandestins, ça va faire du chômage !

Les syndicats, de temps en temps ils déconnent, mais heureusement qu'ils sont là tout de même : tu sais, tu ne pèse RIEN DU TOUT face aux grandes boîtes, t'est qu'un petit consommateur tout seul. Et si tu crois que les grandes boites ne veulent qu'une chose, ton bonheur, tu te fourres le doigt dans ... l'oeil !
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
avril 06, 2008
Avis : +1

bim bam boum said:

L'argent obtenu représente la sanction de la violation de la Loi. Il faut bien qu'elle s'exprime. On ne va pas couper la tête de celui qui viole le code du travail.

On ne peut pas l'envoyer en prison (et c'est bien dommage). Si la sanction pénale pour cette infraction était plus importante, il est probable qu'il y en aurait moins voire pas du tout.

Actuellement, la seule chose que peut comprendre une société, c'est une sanction financière exemplaire. Compte le nombre de décisions judiciaires qui ont condamné une enseigne à respecter la Loi sans que rien ne change.

Aucun salarié n'a été licencié. Aucun ne pourrait l'être. Croire le contraire est une absurdité.

Ne rien faire, c'est comme si on disait à la femme dont le mari la bat qu'elle risque de divorcer par sa faute.

saviez vous que cette somme ne représente même pas le chiffre d'affaires d'un seul dimanche pour le magasin concerné ?

Le plus important c'est que le juge dise qu'il faut respecter la Loi et qu'il n'est pas supportable de violer le droit du travail et fixe une condamnation à un niveau exemplaire.

L'exemplarité : Si le juge avait dit. Tiens, je donne 1 Euro, les autres sociétés qui sont dans l'illégalité auraient rouvert de plus belle. Aujourd'hui du fait de la hauteur des condamnations prononcées, les enseignes des autres secteurs qui ont été condamnées ont fermé leurs portes. Y a t'il eu pour autant des licenciements ?

Quant à l'argent qui revient aux syndicats, il faut savoir ce que l'on veut. Lorsque l'UIMM, syndicat patronal richissime, a vu ses coffres se vider de sommes astronomiques d'argent liquide, ce sont les syndicats de salariés qui ont été accusés de s'en mettre plein les poches et de monnayer la paix sociale, c'est à dire de fermer les yeux sur des pratiques illicites ou signer des accords insuffisants pour les salariés.

Aujourd'hui, l'Etat ne fait pas respecter le repos dominical sur le Val d'Oise, faute de volonté politique.

Lorsqu'un syndicat remplit son rôle social en saisissant la justice sur des pratiques illicites, on le critique en disant que cet argent ne sert pas les salariés sans regarder que si l'enseigne condamnée respecte la Loi, il n'y a pas lieu de verser le moindre argent aux syndicats.

J'ajoute qu'un syndicat n'est pas une société commerciale. Il n'a pas vocation à faire des bénéfices pour les partager entre ces adhérents. Ces fonds seront consacrés à la défense des salariés dans le cadre d'autres actions puisque la société condamnée a su faire modifier la Loi pour rouvrir le dimanche.

On voit là que vous n'avez aucune idée de la manière dont fonctionne un syndicat. Le mieux serait de vous renseigner plutôt que d'en rester à "l'image" que vous en avez.

C'est comme si vous disiez qu'une association de défense de l'environnement n'a pas pour objet de faire condamner des sociétés et qu'elle risque de mettre des gens au chômage lorsqu'elle va devant la justice pour dénoncer une pollution.
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
avril 06, 2008
Avis : +1

miguel said:

Bonsoir
apres avoir lu votre info, j'ai juste une question a vous poser.
FO leur but c'est de defendre les interes des travailleurs ou c'est d'empocher 450.000 euros?
La j'avoue que je ne comprends plus rien.
On risque de mettre quelques personnes au chomage, mais on se congratule d'avoir droit a 450.000 euros?
Pouvez vous m'expliquer, parce que ca j'ai du mal a avaler.
Finalment le plus important pour les patrons ou pour les syndicats, ce n'est pas les travailleurs mais le argent.
Je suis sur que il'y beaucoup de personnes que se demande la meme chose que moi apres avoir lu telles propos.
Encore une belle image des syndicats.
Et dire que vous nous representez.
 
Abus
    pas intéressant
    intéressant
avril 05, 2008
Avis : -1

Ecrivez un commentaire
quote
bold
italicize
underline
strike
url
image
quote
quote
smile
wink
laugh
grin
angry
sad
shocked
cool
tongue
kiss
cry
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Précédent   Suivant >

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS 
Le wiki (accès réservé)