Accueil arrow Carabistouilles
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Carabistouilles

La question du travail du dimanche pour tous a été soulevée à l'initiative du Docteur Mallié, dentiste de son état, mais également député, avec une quantité réjouissante de carabistouilles, dignes du renom des arracheurs de dents. A la décharge du Docteur Carabistouille, il faut reconnaître qu'il avait été instrumentalisé à loisir par l'Elysée.

Mais il n'a pas été le seul, loin s'en faut, à aligner approximations, fausses vérités et vraies erreur. Chacun se souvient de l'indépassable sketche des Champs Elysées, interprété par Nicolas Sarkory (le président français qui précédait Hollande).

En effet, cette question intéresse au plus haut point un certain nombre d'intérêts pas toujours démocratiques, mais aux moyens considérables, qui peuvent facilement se payer de temps en temps un sondage biaisé, un article de propagande, ou un interview partisan.

Cette section a pour objet de rassembler les meilleurs extraits de ces carabistouilles.

 



Séquestration du patron du Grand Cercle : c'était encore une carabistouille ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Carabistouilles

C'est Richard Mallié qui avait mis la carabistouille à l'honneur, entre autre par l'affaire du vrai-faux sondage du JDD, puis en plagiant le site travail-dimanche.com.

Il faut croire qu'il a fait des émules, puisque certains employés du Grand Cercle avaient déclaré - information qui a été reprise par l'AFP, mais corrigée depuis - avoir pris pendant 8 heures leur patron en otage. Déjà, l'information selon laquelle ces salariés ouvraient l'entreprise "sans l'accord de la direction" avait fait un peu tousser...

Mais boum, deux jours après, certains salariés lachaient le morceau, et Le Parisien révèlait que M. Vautrin n'a été ni séquestré, ni retenu. Dans la série des carabistouilles, après les vrais-faux sondages, les vraies-fausses séquestrations...

Le Parisien, 28/04/09

Après avoir marché main dans la main pendant un an, les salariés du Grand Cercle et leur patron, Erik Vautrin, affichent leur différend. Dimanche, une quarantaine d’employés se sont opposés à sa volonté de laisser baissé le rideau de la librairie du centre commercial Art-de-Vivre, à Eragny-sur-Oise. Comme le dimanche 19 avril, ils sont venus travailler gratuitement pour défendre leur magasin condamné à fermer ses portes le dimanche par une décision de justice.    Tous s’entendent pour le dire : « Il n’y a eu ni séquestration, ni retenue… » « Je ne voulais pas qu’ils ouvrent le magasin comme le dimanche précédent. Je les ai menacés de couper le courant, ils ont fait en sorte que je n’accède pas au compteur électrique et m’ont fait comprendre qu’il n’était pas opportun que je m’y oppose. La police est venue constater les faits… » raconte Erik Vautrin qui a quand même pu « aller et venir » dans son entreprise Suite de l'article

VO News, 26/04/09

Eragny : le patron du Grand Cercle retenu par des salariés qui veulent travailler le dimanche(26/04/2009 21:16)

Selon l’AFP, une quarantaine de salariés ont décidé de retenir ce dimanche dans son bureau le directeur du Grand Cercle qui ne souhaitait pas les laisser ouvrir illégalement le magasin comme ces employés l’avaient fait la semaine dernière. La librairie indépendante a été condamnée le 15 avril à fermer le dimanche.

La séquestration a duré huit heures, selon l’Agence France Presse à qui les salariés ont expliqué que  « 23% du chiffre d'affaires de la librairie est réalisé le dimanche donc si nous ne faisons rien, il peut y avoir un plan social »

Le directeur du Grand Cercle n'envisage pas de déposer plainte contre cette "action sans violence", a-t-il déclaré.

Toujours selon l’AFP, le syndicat FO a entamé une action judiciaire contre l'ouverture dominicale de la librairie.

Interrogé sur la question du travail le dimanche, Brice Hortefeux ministre du Travail a déclaré à Europe 1 qu' une nouvelle proposition de loi sur le travail le dimanche « sera déposée dans les toutes prochaines semaines » et « débattue en juillet » par le parlement.

 
Tonton Carabistouille au placard ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Carabistouilles

Les brèves de Travail-Dimanche

Aux dernières nouvelles, il se pourrait bien que la huitième version du texte de Richard Mallié, revu, corrigé, amendé, équilibré, peaufiné, expurgé, élagué, modifié, trituré, etc., par les services du Château ... ne soit pas porté par Richard Mallié, mais par un autre député, désigné "volontaire".

La crédibilité du député du Rhone s'est en effet quelque peu émoussée sur ce dossier, à cause de sa propension à déformer la réalité (Voir l'affaire du vrai-faux sondage du JDD - Peut-être dans son cas s'agit-il d'une maladie professionnelle, il est dentiste de métier !).

Une mise au placard pour Tonton Carabistouille, qui hier encore - selon le Figaro - se disait encore prêt à "porter le texte" ?

 
Tonton Carabistouille, toujours au turbin Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Carabistouilles

L'invitation à la conférence de Tonton

Il ne faut pas en douter : les zélateurs d'une hyper-société où tout le monde travaillerait joyeusement et volontairement le dimanche n'ont rien abandonné de leur projet sociéticide.

Ainsi, après la nouvelle virée de Xavier Bertrand à Plan de Campagne, Tonton porte-il à nouveau la "bonne parole", ce 10 avril, à Salon de Provence ! (cliquez sur l'image pour voir l'invitation).

 
Tonton Carabistouille : après l'intox, le plagiat. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Carabistouilles

Nous connaissons tous Richard Mallié, député des Bouches du Rhône, son haleine fleurant bon le pastis, son regard pétillant d'humour, et cette fameuse moustache de play-boy qui lui donne un charme so trendy, et qui causerait des ravages, selon la nouvelle et ébouriffante association, qu'il a monté lui même "Les amis de Richard Mallié".

Rappelons que Richard Mallié s'était rendu célèbre non seulement par son action remarquable pour l'instauration du baptème républicain, manquant cruellement au paysage cultuel et symbolique français, et aussi pour l'indispensable proposition 227, "visant à respecter l'orthographe exacte des noms patronymiques lorsqu'ils sont écrits en majuscules". Ça tape dans le dur, chez Mallié.

Plus récemment, Richard Mallié, la soixantaine alerte, a jeté toutes ses forces pour faire travailler les salariés chaque dimanche en commettant successivement les propositions 1604 de mai 2004, 129 d'août 2007, et 837 d'avril 2008, tout en jurant ses grands dieux qu'il n'avait aucune intention de nuire au principe du repos dominical. La vérite si je mens ! (Tiens, au fait, vous connaissez le métier de Richard Mallié : dentiste, arracheur de dents !!)

Dans ce cadre, notre député avait produit, via les colonnes du journal le JDD (appartenant à Arnaud Lagardère, grand ami du Président Sarkozy), un sondage bidonné, qu'il avait même, rayonnant de bonheur, transmis à tous ses collègues de la représentation nationale, accompagné du papier de commande de M. Askolovitch, qui y affirmait doctement, mais avec un enthousiasme tout stalinien, que l'immense masse des salariés trépignait d'impatience pour que lui soit enfin accordé par la dite représentation nationale le droit de travailler chaque dimanche au profit de ces entreprises bienfaitrices de l'humanité, souvent du secteur de la grande distribution, et dont nous tairons les noms dans le souci évident de ne pas blesser leur modestie. Bidonnage monstrueux qui avait suscité une réaction indignée de nombreux medias, ainsi qu'une mise au point en forme de mea culpa des journalistes du JDD.

A ce titre, notre rédaction a accordé à Richard Mallié le surnom affectueux de "Tonton Carabistouille", qu'il porte depuis cet épisode avec une rare élégance.

Sans doute soucieux d'être à la hauteur d'une réputation aussi durement gagnée, et du progrès de la Vérité dans les consciences obscurcies des campagnes reculées, Tonton Carabistouille patronne cette fois une nouvelle action : la mise en place d'un plagiat du site travail-dimanche.com. Ce qui nous couvre indirectement de gloire et d'honneur : c'est quelque chose, d'être regardé, même par dessous, par un tel adversaire ! Nous ne vous ferons pas attendre davantage : l'adresse du plagiat est http://www.travaildimanche.com/.

Nous laissons le soin à nos lecteurs de comparer l'original et la copie.

Vous verrez, tout y est : bien sûr, le plus gros, le choix de notre nom auquel il a retiré le tiret (faut dire que jebossetouslesdimanchechezconfokeapourunsalairedemisere.com, ça le faisait pas !). Mais aussi une pétition, comme sur travail-dimanche.com, un groupe facebook, comme sur travail-dimanche.com, des actus et des infos sur le travail du dimanche (à la sauce Mallié, quand même !), comme sur travail-dimanche.com. Manque juste la liste des généreux donateurs qui financent le site, qui pourrait être intéressante !...

Dommage que Richard Mallié n'ait pas le temps de tout faire lui-même : il ouvrirait sûrement une boutique Richard Vuitton, pour y vendre des sacs à main, et autres accessoires d'une culture française dont il est un représentant distingué... Ou une marque de voiture, Barack Mallié Wagen, par exemple.

En tout état de cause, nous estimons que ce plagiat révèle l'intention, sinon de tromper, au moins de s'accaparer l'audience d'un site par des moyens douteux.

Pas très honorable, ça, Tonton.

 

Voir aussi : La définition de "plagiat" sur Wikipedia

 
Big brother awards : la pétition de l'UMP ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Carabistouilles

C'est avec une grande émotion que nous avons le plaisir de dévoiler le nom du nominé de cette semaine au Big Brother Awards : ...... l'UMP ! Pour une incroyable pétition adressée à ses membres, où aucun des termes n'est vrai ! (enfin, si, soyons juste, il y a une seule proposition un peu moins fausse que les autres !)

Il fallait oser, l'UMP l'a fait ! La pétition de l'UMP ne publie pas les noms et les commentaires de ses signataires, encore moins leur nombre, il n'y a pas de lien de confirmation donc on peut "signer" plusieurs foir en mettant n'importe quoi, et l'UMP a verrouillé les commentaires sur les trois videos de pub auquels son mail renvoie. C'est chouette, le "débat" ! UMP, Pravda, même combat ?!

Ci dessous le mail reçu de l'UMP, en rouge, les observations du jury !

----- Original Message -----

From: UMP Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir %3E'; document.write( '' ); document.write( addy_text93417 ); document.write( '<\/a>' ); //-->\n Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
To:  Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
Sent: Saturday, December 20, 2008
Subject:[Fwd: Dites oui à l'ouverture des magasins le dimanche]



Dites oui à l'ouverture des magasins le dimanche

La loi actuellement en vigueur sur le repos dominical date de plus d'un siècle.
Depuis, les modes de vie et de consommation des Français ont évolué.

La proposition de loi déposée par le député Richard Maillié (visant à définir les dérogations au repos dominical dans les grandes agglomérations et les zones touristiques) et défendue par le Gouvernement est un texte équilibré.

  • Les autorisations d'ouverture le dimanche sont ciblées : elles concernent les grandes agglomérations de plus de 1 million d'habitants;
    FAUX ! La version 6 de la proposition Mallié restreint ces zone aux zones d'usage constaté (art L 3132-25-2), ce qui revient à légaliser les zones de non-droit !
  • Les élus locaux auront leur mot à dire : sans le feu vert de la mairie, rien ne change ;
    FAUX ! Si la demande du conseil municipal est requise, c'est de pure forme ! C'est le Préfet qui se charge de tout ! Il peut statuer même si la commune n'a pas fait de demaine ! (art L 3132-25-3)
  • Le travail le dimanche est basé sur le volontariat ; les salariés dans ces zones sont payés le double et bénéficient du repos compensateur ;
    FAUX ! Le "volontariat" prévu par Mallié fait rigoler 85% des cadres interrogés par IPSOS (or ce sont eux qui embauchent et promeuvent...), les salariés ne seront payés doubles que dans des cas absolument improbables (art 3132-25-5, seulement s'il n'y a pas d'accord contraire, ce qui est le cas général aujourd'hui), et le repos compensateur était déjà prévu avant la proposition Mallié !
  • Le principe du repos dominical est conservé et le dimanche conserve son caractère de jour exceptionnel ;
    FAUX ! La proposition Mallié, pied dans la porte de la généralisation, affaiblit le principe du repos dominical pour tous, et proclame bien haut le caractère exceptionnel du dimanche pour mieux en faire un jour... comme tous les jours !
  • Les petits commerces alimentaires sont mieux protégés.
    FAUX ! Rien n'est prévu dans cette loi pour protéger les petits commerces alimentaires !

Cette proposition de loi n'est ni une généralisation ni une obligation du travail le dimanche !
FAUX ! C'est juste un cheval de Troie (cf la phrase de JF Copé :"ce n'est qu'un début") en vue de sa généralisation. Les salariés concernés par la loi seront bien évidemment obligés de venir travailler le dimanche, sous peine de non-embauche ou de non-promotion.

Elle permet aux Français qui le souhaitent de faire des achats le dimanche.
VRAI ! Elle permet à Nicolas d'acheter des sacs Vuitton tous les dimanches, mais surtout à la grande distribution de concurrencer davantage le commerce traditionnel.
Elle permet aux salariés qui le souhaitent de travailler le dimanche pour accroître leurs revenus en étant payés le double.
FAUX ! Au risque de nous répéter, le "volontariat" à la sauce Mallié-naze est un leurre, idem pour le paiement double (Melle Hurel, présidente d'une improbable confédération des salaries qui veulent travailler le dimanche, s'en est même aperçu, et est maintenant contre la proposition Mallié !)

Quelques chiffres :

  • 66% des Français sont favorables à l'ouverture des commerces le dimanche (sondage OpinionWay-LeFigaro-LCI, 12.12.08)
    FAUX ! Ce chiffre comprend les 99% de Français, dont le CAD, qui est heureux de trouver les boulangeries ouvertes le dimanche matin, entre autres. Faut-il préciser que ces boulangeries sont ouvertes parfaitement légalement ?!
  • 73% des Franciliens y sont favorables (sondage CSA, 12.10.08)
    FAUX ! Le chiffre exact du sondage est 69% en Ile de France (35% très favorables, et 34% plutôt favorables, c'est à dire favorables à l'ouverture des boulangeries le dimanche matin, les chiffres sont ici), alors qu'il est de 51% au total, ce chiffre comprenant aussi les personnes souhaitant l'ouverture des boulangeries le dimanche matin.
  • 7,5 millions de Français travaillent régulièrement ou occasionnellement. 67% d'entre eux (80% en région parisienne) approuvent la proposition de loi (sondage IFOP du 5-9.12.08).
    FAUX ! 64% des français déclarent ne pas vouloir travailler le dimanche (IPSOS, déc 2008) ! Pour oser dire que l'opinion est favorable à la proposition Mallié, sondages bidonnés ou pas, il faut quand même singulièrement être sourd à ce qui se passe dans le pays !

Si vous aussi, vous êtes favorable à l'ouverture des magasins le dimanche, Signez la pétition de l'UMP

_____________

Conformément à la loi "informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification au données personnelles vous concernant. Seule L'UMP est destinataire des informations que vous lui communiquez.Siège de l'Union pour un Mouvement Populaire
55, rue La Boétie 75384 Paris Cedex 08 ou par mail auprès du webmaster du site Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir .
Pour en savoir plus cliquez
ici


 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivante > Fin >>

Résultats 55 - 63 sur 67

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS