Accueil arrow Carabistouilles
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Carabistouilles

La question du travail du dimanche pour tous a été soulevée à l'initiative du Docteur Mallié, dentiste de son état, mais également député, avec une quantité réjouissante de carabistouilles, dignes du renom des arracheurs de dents. A la décharge du Docteur Carabistouille, il faut reconnaître qu'il avait été instrumentalisé à loisir par l'Elysée.

Mais il n'a pas été le seul, loin s'en faut, à aligner approximations, fausses vérités et vraies erreur. Chacun se souvient de l'indépassable sketche des Champs Elysées, interprété par Nicolas Sarkory (le président français qui précédait Hollande).

En effet, cette question intéresse au plus haut point un certain nombre d'intérêts pas toujours démocratiques, mais aux moyens considérables, qui peuvent facilement se payer de temps en temps un sondage biaisé, un article de propagande, ou un interview partisan.

Cette section a pour objet de rassembler les meilleurs extraits de ces carabistouilles.

 



Alimentation : c'est moins cher dans notre région qu'en Belgique ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Carabistouilles

Rappelez vous, le bon docteur Mallié avait fait pleurer dans les chaumières en racontant la dévastation de la région du Nord, la faute à ces terribles Belges, qui nous livrent une guerre économique impitoyables. Les habitants, réduits à ronger des racines et se nourrir de plantes sauvages criaient "misère, misère". Ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un borgne : compatissant, le bon Docteur Mallié accouchait, après quelques contractions, de la PUCE de Lille, afin d'y rétablif prospérité donc bonheur.

Hélas, une nouvelle étude vient encore contredire le bon Docteur, qui ne raconterait que des carabistouilles. D'après l'UROC (association de consommateurs), la vie est 12% plus chère en Belgique. Il ne reste plus qu'à espérer que nos voisins ne disposent pas chez eux d'un équivalent belge du bon docteur Mallié, sans quoi il est à craindre qu'une zone de soldes permanentes ne soit décrétée sur tout le Royaume. Et là...

La Voix Eco, 07.08.2010

C'est une première ! Les organisations de consommateurs ont pris leurs carnets de notes pour relever les prix de 40 aliments de base vendus en grandes surfaces de part et d'autre de la frontière. Et là, surprise, la France s'annonce moins chère au-delà des écarts a priori insensés constatés pour les oignons, les carottes, la margarine, le merlan frais ou l'eau en bouteille. 

Contre toute attente et comme pour contredire l'adage des bonnes affaires systématiques en Belgique, faire ses courses à Lille ou à Roubaix est globalement moins douloureux au porte-monnaie alimentaire qu'à Bruxelles, Mons ou Courtrai.

Dès que le consommateur belge franchit la frontière, il peut bénéficier d'un pouvoir d'achat supérieur de 12 % en visitant les enseignes comparées dans l'étude menée pendant 18 mois, dont deux mois de relevés de prix (mars-avril 2010), par côté français, l'union régionale des organisations de consommateurs (UROC, siège à Saint-André) et son alter ego belge, le CRIOC à Bruxelles.

Une différence de 67 euros

Les bénévoles ont comparé les prix au litre ou au kilo de mêmes produits présents dans le Nord - Pas-de-Calais et en Belgique. Ils se sont investis dans trois enseignes présentes dans les deux pays, Carrefour, Aldi et Lidl.

Sur 40 produits comparables, 16 sont moins chers en Belgique contre 24 en France. Le panier moyen de référence réalisé met en évidence une différence de prix de 67 E, au profit de la région, toutes enseignes confondues. « On ne s'attendait pas à une telle différence de prix (12 %) », réagit Daniel Despinoy, vice-président de l'UROC, pour qui « les grands distributeurs prennent encore des marges importantes, pour ne pas dire excessives sur certains produits ».

D'après l'étude, il serait plus intéressant de faire ses courses à Aldi Belgique plutôt qu'à Aldi France (+ 6 %). Côté français, dans notre région, Lidl est meilleur marché (- 8 %) que son homologue belge, Carrefour France étant également moins cher (8 %) que Carrefour Belgique.

Avec de fortes disparités au sein des mêmes enseignes. La margarine à tartiner Aldi est 2,3 fois plus chère en France qu'en Belgique, comme les corn-flakes et les carottes deux fois plus chères. Chez Carrefour, les pâtes sont 2,3 fois plus chères dans la région, qui est deux fois moins chère pour le café en sachet, le yaourt nature et trois fois moins chère pour le merlan frais ! •

Étude complète en ligne sur http://www.uroc5962.fr/

UROC Tél : 03 20 42 26 60.

 
Les fausses pub de l'UMP ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Carabistouilles

Un article de Bakchich.info nous révèle une information amusante : bien que les faux militants ne soient pas l'apanage exclusif de l'UMP, les "jeunes pop", qui avaient déjà à leur actif de comiques le libdub qui les a rendus virtuellement célèbres, ont maquillé une image achetée à Getty images pour faire croire qu'eux aussi défilaient, le premier mai. Fausses pancartes de faux manifestants, portants des slogans censés susciter l'admiration pour les actions entreprises par le gouvernement.

Au dela du comique de la chose, pour autant que cela fasse encore rire quelqu'un, nous retenons, parmi ces slogans choisis par les jeunes pop' pour représenter les gloires du régime, celui ci : "Travail le dimanche pour les volontaires".

Quand on sait comment cette loi a été imposée au Parlement, quand on sait quel est le degré de "volontariat" des personnes concernées, quand on sait le niveau de salaire des contrats VSD, quand on constate la complexité qu'elle a apporté, et l'accentuation des dérives qu'elle suscite sur le terrain, on ne peut s'empècher de penser que soit les jeunes pop ont le gout du cynisme et de la provocation, soit que c'est Xavier Darcos qui est leur conseil en communication en sous-main !

Bakchich, 01/05/10

A défaut d’attirer les foules, l’UMP s’invente un 1er mai sur Photoshop. Une fois de plus, c’est l’agence américaine Getty Images qui fournit les militants.

Oyez camarades ! Les poupons de l’UMP seront de la partie le 1er Mai au côté des travailleurs… pour défendre l’action du gouvernement. En bons syndicalistes qui se respectent, fussent-ils de droite, les Jeunes Pop’ ont concocté pour le bon peuple en lutte un magnifique tract. Au slogan :« certains ne parlent du travail que le 1er Mai, l’UMP le défend toute l’année ! ». Encore faudrait-il que le « travail » soit bien fait.

Bakchich a déniché la photo originale qui a permis le montage du prospectus militant (voir ci-dessous). Elle provient d’une agence d’images américaine, Getty Images, aux tarifs allant de 10 à 550 euros le cliché selon l’utilisation. A croire que les figurants manquent à l’UMP pour jouer les serviteurs de Sarko. Pour tenter de duper le péquin moyen, ils ont quand même pris la peine de flouter les visages des faux manifestants. Bien tenté.

L’UMP est un fidèle client de l’agence américaine puisqu’en décembre dernier, le parti majoritaire avait fait appel à elle pour son clip de campagne des régionales. Ainsi qu’en 2006, en préparation de la présidentielle de Sarkozy, pour attirer le chaland de droite et imaginer « la France d’après ». Et celle du 1er Mai.

Le trac de l'UMP pour le premier Mai

L'image originale achetée sur Getty Image :

 

 
Marseille : le Dr Carabistouille se prend une veste par Joseph Thouvenel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Carabistouilles

CFTC 01/04/2010

Travail du dimanche : il y a encore du boulot !

Cette "petite” là a tout juste sept mois mais elle a déjà fait beaucoup de dégâts. Depuis l’adoption de la loi, le 11 août 2009, qui a introduit des dérogations au principe du repos dominical, les situations problématiques s’accumulent. Le 1er avril, son auteur Richard Mallié et Joseph Thouvenel, son principal détracteur, ont croisé le fer lors d’une rencontre-débat sur le sujet à Marseille.

Illustration par l’exemple d’une loi toujours contestable. À Thiais, dans le Val de Marne, c’est un centre commercial condamné par les tribunaux pour ouverture illégale, que le préfet autorise à ouvrir le dimanche car “il existait une habitude de consommation exceptionnelle”, alors qu’à quelques centaines de mètre de là, un autre centre n’a pas le droit d’ouvrir. Motif: pas d’habitude de consommation dominicale, puisque celui-ci respectait la loi en n’ouvrant pas le dimanche. À Vannes, c’est le centre de thalassothérapie qui revoit l’accord d’entreprise à la baisse en s’appuyant sur la loi Mallié. À Ionax, ce sont trois salariés ayant des charges de famille, licenciés pour refus de travailler le dimanche.

Pour Joseph Thouvenel, autant de faits qui justifient que l’on continue à battre pour le dimanche férié et que l’on soutienne l’initiative de l’eurodéputé allemand, Thomas Mann, visant à réunir un million de signatures pour que le dimanche soit reconnu par l’Europe comme le jour de repos hebdomadaire obligatoire. Thomas Mann avait réuni le24 mars au Parlement européen plus de 350 personnalités du monde politique, associatif et syndical (dont la CFTC) pour lancer la campagne de signatures.

 
Volontariat à la sauce Mallié : les carabistouilles de la Halle aux chaussures ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Carabistouilles

halle chaussure maillié dimanche carabistouilleDe notre correspondant CGT à la Halle aux chaussures

Nous avions largement dénoncé la carabistouille que constituait, selon nous, le pseudo "volontariat" des salariés à la sauce Mallié. Exemple d'application directe : l'accord d'entreprise sur l'ouverture des dimanches à la CEC Halle aux chaussures Chaussland, en cours de négociation. Pour le moment, cet accord n'a été signé que par la CGT, mais nous pensons qu'il sera dénoncé par les autres formations syndicales. 

Le 4° paragraphe du préambule commence très fort, puisqu'il prévoit, invoquant à tort l'article 3132-20 du code du travail, que les magasins dans lequels le repos simultané de tous les salariés serait préjudiciable au fonctionnement du magasin ... seront ouverts !

Mais le meilleur est après !

Page 2, 3° paragraphe, il est stipulé qu"en cas de refus d'un collaborateur de travailler le dimanche il sera tenu compte des nécessités d'organisation et de bon fonctionnement du magasin lesquelles pourront justifier la mise en oeuvre d'une mobilité sur un autre magasin du réseau notamment concernant l'encadrement" !

En clair : non volontaire ? Pas de problème, vous dégagez sur notre magasin de Pétaouchnoque ! Merci, Docteur Carabistouille !


Afficher l'accord d'entreprise (3 MB)

 

 

 
Le Dr Carabistouille efface ses traces Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Carabistouilles

Le député Richard Mallié, alias Docteur Carabistouille (évocation à la fois de son métier de dentiste, et des nombreuses carabistouilles qu'il a racontées sur le travail du dimanche, comme par exemple sa participation au sondage bidonné du JDD), avait fabriqué, entre autres, une copie pirate du site travail-dimanche.com, qu'il avait intitulée travaildimanche.com. Un peu comme si nous nous mettions à fabriquer des automobiles BWM ou à éditer un quotidien qui s'appellerait le Firago.

Il avait installé sur ce site, devinez quoi ? Une pétition, bien sûr, pour faire pendant à celle présentée par le CAD. Il avait même acheté des liens commerciaux chez Google pour en faire la pub ! Aujourd'hui, il nous annonce triomphalement qu'il aurait atteint les 161.195 signatures, et que conformément à la demande de la CNIL, il a bien évidemment ... détruit toutes les signatures qu'il aurait collectées ! Le bon docteur Carabistouille nous prendrait-il pour des bacs à douche, autant que les parlementaires, auxquels il a eu le courage, ou le culot, de présenter ses chiffres douteux ?

Nous avions déjà émis de forts doutes à propos de cette pétition : du temps où les noms des signataires pouvaient être consultés, pas un qui ne puisse se retrouver sur Google. Pas un seul commentaire des signataires, alors que le système pirate, inspiré du nôtre, le permettait (à comparer avec les nombreux et riches commentaires de notre pétition). Au début, pas de système d'authentification des signatures par lien de confirmation (comme également la pétition-bidon de l'UMP). La faiblesse du nombre de son groupe Facebook, qui avait atteint quelques centaines de membres, et qui a aussi disparu comme par hasard, reste à comparer avec les opposants : près de 7000 simplement pour notre groupe. Enfin, la personnalité du député, qui a l'habitude de prendre quelques libertés avec la déontologie...

Nous lançons un défi au Dr Carabistouille : transmettons, lui et nous, les listes d'adresses mail à un routeur professionnel assermenté. Ce dernier se chargera d'envoyer un mail avec un lien de confirmation aux deux listes. Et nous verrons bien laquelle aura le meilleur taux de retour.

En l'absence de cette vérification, nous pensons que la pétition Carabistouille n'est... qu'une grosse carabistouille de plus.

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivante > Fin >>

Résultats 37 - 45 sur 67

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS