Accueil arrow Les news arrow Le bilan, un an après arrow Pourquoi FO revendique-t-elle le maintien du repos dominical des salariés ?
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Pourquoi FO revendique-t-elle le maintien du repos dominical des salariés ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

FECFO COMMERCE EXTRAIT DE FO HEBDO n°3015 du 25 janvier 2012

TROIS QUESTIONS à Françoise NICOLETTA, Responsable de la section commerce à la Fédération des Employés et Cadres FO

FO Hebdo : Pourquoi FO revendique-t-elle le maintien du repos dominical des salariés ?

Françoise NICOLETTA : Le salarié n’a rien à gagner avec le travail du dimanche. Il déstructure la vie privée et familiale, compromet la vie associative, sportive et culturelle. Comment partager une activité sportive et culturelle avec ses proches quand on travaille ce jour-là ? Le travail dominical a aussi pour effet de développer les emplois précaires sous contrainte et rajoute à la pénibilité du travail en augmentant les amplitudes de travail.
De plus, le doublement de la rémunération le dimanche dépend d’un accord, ou d’une décision unilatérale et du régime du lieu de travail. La majoration du salaire disparaîtra avec la banalisation du travail dominical.

FO Hebdo : Le développement du travail du dimanche favorise-t-il la création d’emplois ?

Françoise NICOLETTA : Non, car il constitue une menace de disparition pour les commerces de proximité, avec au final une mise au chômage des salariés de ces très petites entreprises et une réduction du choix des consommateurs. Certains estiment que l’extension du travail du dimanche permettra de la croissance, mais le pouvoir d’achat des clients n’est pas extensible.

FO Hebdo : Que dis-tu à ceux qui estiment que la bataille contre le travail du dimanche est un combat d’arrière-garde ?

Françoise NICOLETTA : Il est temps de rendre le repos dominical à l’ensemble des salariés, ce qui serait reconnaître le sacrifice de tous ceux qui travaillent le dimanche dans l’intérêt général : les pompiers, les infirmières, les conducteurs de transports en commun… Les achats du dimanche n’ont rien de vital, respectons ceux qui sont obligés de travailler ce jour-là !

———————————————————————
LA DOUBLE PAGE FO HEBDO SUR LE TRAVAIL DU DIMANCHE
TRAVAIL DIMANCHE P1
TRAVAIL DIMANCHE P2

Rétrolien(0)
Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
quote
bold
italicize
underline
strike
url
image
quote
quote
smile
wink
laugh
grin
angry
sad
shocked
cool
tongue
kiss
cry
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS