Accueil arrow Références arrow Positions syndicales
Plan du site | Rechercher | Contact | Qui sommes nous | Liens
Positions syndicales
La CFTC interroge les candidats sur l'emploi, la famille, les retraites Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

AFP, 29/3/2012

La CFTC interpelle les candidats à la présidentielle sur dix sujets, dont l'emploi, la famille, les retraites, la représentativité syndicale, et publiera leurs réponses "sans jugement de valeurs", en maintenant sa "neutralité" dans cette échéance électorale.

"La CFTC n'est pas partisane. C'est soucieuse de son devoir de neutralité qu'elle aborde ces échéances cruciales", affirment, dans une missive aux candidats, Philippe Louis, président, et Pascale Coton, secrétaire générale, de la centrale chrétienne.

Les réponses apportées par les candidats "seront analysées, synthétisées et restituées" aux adhérents et sympathisants du syndicat, "sans jugement de valeur", pour alimenter leur "réflexion et leur choix", ajoute la lettre.

Le première question porte sur la représentativité syndicale, sujet au coeur des préoccupations de la CFTC qui, avec la loi de 2008, risque de perdre son statut de syndicat représentatif national. La centrale demande aux candidats s'ils s'engagent à "réformer" cette loi.

Concernant la famille, autre sujet majeur pour le syndicat chrétien, il est demandé aux postulants s'ils sont prêts à "dynamiser une politique familiale à la française".

"La conciliation des temps de vie professionnelle et familiale" est un autre thème central pour la CFTC, qui interroge les candidats sur leurs propositions pour un meilleur équilibre entre les deux. Elle rappelle que "le travail nocturne, le travail du dimanche et autres jours fériés" attisent les tensions pour les salariés.

Par ailleurs, la CFTC se dit inquiète du niveau des retraites parfois "proche du seuil de pauvreté", notamment pour les femmes, et demande aux candidats les mesures qu'ils entendent mettre en place, s'ils sont élus, "pour garantir un niveau de pension de retraite décent". Mais à l'inverse d'autres centrales, comme la CGT, qui réclament le retour à l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans, la CFTC n'évoque pas le sujet dans cette lettre.

Le syndicat chrétien demande aussi aux postulants les mesures spécifiques qu'ils prévoient en faveur de l'emploi des jeunes pour leur permettre d'être "autonomes le plus tôt possible".

 
Contre l'ouverture 7 jours sur 7 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

France3, 2/4/2012

Distribution de tracts ce matin devant le Carrefour Market de Quiévrechain pour dénoncer l'ouverture du dimanche.

Ils étaient une dizaine ce matin, mobilisés à l'appel de FO, pour dénoncer l'ouverture de leur magasin le dimanche. Distribution de tracts, discussion avec les clients, ces salariés de Carrefour Market entendaient bien faire passer leur message : avec cette ouverture dominicale le magasin est désormais ouvert sept jours sur sept au détriment de leur vie personnelle et de leur vie de famille.

D'autant que selon Pascal Peru, délégué syndical FO, "la rémunération n'est pas au rendez-vous, une caissière à temps partiel gagne en moyenne 600 euros en travaillant 6 jours sur sept", inacceptable pour ces salariés.

 
7 e dimanche de mobilisation Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le JSL, 2/4/2012

Le travail dominical reste un gros sujet de controverse entre la direction de l’enseigne et une partie de ses salariés.

C’est une 7 e journée de mobilisation qui a eu lieu hier à Auchan. Pour Maxime Jacquet, le représentant CGT, c’est maintenant un rapport de force qui se joue entre les salariés et la société Schiever. Car, à ce jour, il n’y a toujours aucun avancement.

On pourrait même dire qu’il y a eu un certain recul avec la mise en place de bons d’achats spécifiques à destination des clients. Ces derniers sont distribués en semaine et sont valables uniquement les dimanches… Les salariés en colère voient dans cette pratique une incitation à faire venir la population les jours fériés. Ce qui est bien loin de l’idée de départ quand cette ouverture avait été décidée suite à une demande des clients…

Avec ces bons, le dimanche 25 mars, les ventes ont ainsi été boostées avec une grande partie en alimentaire. Pour les manifestants, cette procédure est inacceptable et même jugée déplacée. Depuis plusieurs jours, la CGT a réalisé une nouvelle pétition. Et la population y réagit assez favorablement. Hier, tous ont donc une nouvelle fois montré leur mécontentement en se tenant au rond-point qui mène au magasin. Une quarantaine de personnes, représentants syndicaux, salariés, et population, étaient sur place en début de matinée. On pouvait également voir des banderoles où étaient inscrit «Laissez nous nos dimanches», «Employés pas payés» ou «Clients manipulés».

Les protestataires se sont montrés très déterminés, annonçant qu’ils ne cesseraient le mouvement qu’après avoir obtenu gain de cause.

 
TRAVAIL DOMINICAL : Un dernier pour la route ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

CFTC : 27 mars 2012

Vite, vite. Le ministre du Travail tient à satisfaire les grandes enseignes de bricolage avant les élections, et son dernier coup de canif à un repos mérité et à une vie de famille sera pour les salariés de ces magasins.

Pourtant, la loi Mallié d’août 2009 qui permet l'ouverture dominicale des commerces dans certaines zones touristiques, thermales et dans les grandes agglomérations, prévoit déjà des dérogations permanentes dans les magasins de meubles et les jardineries. Mais le dieu commerce n’est jamais rassasié…

Alors que ces dispositions étaient sensées être définitives, et que Bricorama a été condamné en janvier pour avoir illégalement ouvert trente magasins à Paris et en Île-de-France, le ministre a fait savoir aux partenaires sociaux qu’il souhaitait étendre la liste des dérogations par décret afin que les magasins de bricolage y soient inclus.

« La CFTC dénonce un acte politique clientéliste qui est décidé après une série de condamnations de magasins pour ouverture illégale le dimanche »,s’insurge Patrick Ertz, président de la fédération CFTC-CSFV (Commerces, services et force de vente) « Ce projet ne répond pas a un besoin du public et ne se justifie ni économiquement ni socialement. » précise-t-il, ajoutant que, sorti en « catimini », il n’a donné lieu à aucune négociation préalable sur les contreparties aux salaries (majoration de salaire, volontariat).

Les patrons ne sont pas contents non plus. La CGPME et la fédération du négoce des bois et des matériaux de construction (FNBM), dont les adhérents ne sont pas concernés par la dérogation, alors qu’ils sont en concurrence avec les grandes surfaces de bricolage, s’opposent à la manœuvre. « Nous poursuivrons notre combat pour préserver la vie personnelle et familiale de l'ensemble des salariés » rappelle Patrick Etrz.

 
Carrefour Market : lutte contre le travail dominical à Coueron Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
CGT, lundi 26 mars 2012

Depuis le 22 janvier, la direction du Carrefour Market de Coueron (Loire-Atlantique) a décidé d’ouvrir le dimanche. Depuis lors, chaque dimanche, les salariés sont mobilisés avec la CGT. Avec entraide et solidarité, ils opposent une réponse collective à la décision arbitraire de leur direction.

Des retraités et des consommateurs leur témoignent leur soutien en appelant la population à ne pas fréquenter ce magasin le dimanche. C’est une bouffée d’oxygène et une lueur d’espoir pour les salariés grévistes de cet établissement de voir un tel rapport de force se construire dans un intérêt commun.

La fédération CGT Commerce et Services rappelle continuellement que la loi Mallié sur le travail du dimanche est injuste. Le patronat, de son côté, la juge encore insuffisante et le pouvoir politique, pour le contenter, tente de généraliser les ouvertures dominicales des commerces, tout en tolérant largement les ouvertures illégales. Cela se constate tous les jours dans de nombreux coins de France où des ouvertures illégales de magasins sont constatées.

La CGT continuera donc à agir massivement partout où le patronat ignore la loi ou tente de remettre en cause le droit au repos des salariés le dimanche.
La CGT appelle à construire partout un rapport de force unissant salariés, consommateurs et milieu associatif, la seule façon d’ébranler les appétits du patronat.

La fédération CGT Commerce et Services s’associe au mouvement des salariés du Carrefour Market de Coueron. En effet, solidaires de cette mobilisation, nous interpellons la direction de Carrefour afin qu’elle intervienne. Nous appelons aussi à la mise en mouvement de tous les salariés Carrefour Market afin d’organiser une action massive contre l’ouverture des magasins de cette enseigne le dimanche.

Montreuil, le 26 mars 2012

 
La CFDT Angers s’oppose à l’ouverture de l’Atoll le dimanche 8 avril Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Angers Mag info, 30/3/2012

Alors qu’il n’est pas encore ouvert, l’espace commercial l’Atoll à Angers, s’attire déjà les foudres des syndicats de travailleurs angevins et notamment de la CFDT. En cause l’ouverture prévue le Dimanche 8 avril, jour de Pâques.

Pas d’exception pour l’Atoll », déclare Danielle THOUIN, la secrétaire générale de l’Union Départementale CFDT de Maine et Loire, laquelle a adressé, au nom de son syndicat, un avis défavorable à l’ouverture le dimanche 8 avril des magasins de l’espace commercial. 

L’Atoll, dont l’ouverture est programmée ce mercredi 4 avril a introduit une demande d’ouverture exceptionnelle, le dimanche suivant, jour de Pâques, afin d’assurer, pour la première semaine, la continuité de l’offre commerciale. Cette ouverture est d’autant plus intéressante, que les consommateurs disposeront d’un week-end long, le lundi de Pâques étant férié, pour faire leur achat. Une opportunité pour les commerçants installés dans le site. 

Pour la secrétaire départementale il n’est pas question de déroger. Elle s’appuie sur la motion votée par les élus d’Angers Loire Métropole fin 2011, laquelle portait sur la préservation du repos dominical dans la grande distribution. 

« La CFDT demande au Maire de refuser cette autorisation qui ouvrirait la porte à d’autres … d’autant plus qu’un décret concernant le bricolage est dans les cartons du Ministère du travail », argumente Danielle THOUIN dans un communiqué. 
 
Touche pas à mon dimanche Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
CFTC Paris, 26/3/2012



 
Carrefour Market : lutte contre le travail dominical à Coueron Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

CGT, 27/3/2012

Depuis le 22 janvier, la direction du Carrefour Market de Coueron (Loire-Atlantique) a décidé d’ouvrir le dimanche. Depuis lors, chaque dimanche, les salariés sont mobilisés avec la CGT. Avec entraide et solidarité, ils opposent une réponse collective à la décision arbitraire de leur direction.

Des retraités et des consommateurs leur témoignent leur soutien en appelant la population à ne pas fréquenter ce magasin le dimanche. C’est une bouffée d’oxygène et une lueur d’espoir pour les salariés grévistes de cet établissement de voir un tel rapport de force se construire dans un intérêt commun.

La fédération CGT Commerce et Services rappelle continuellement que la loi Mallié sur le travail du dimanche est injuste. Le patronat, de son côté, la juge encore insuffisante et le pouvoir politique, pour le contenter, tente de généraliser les ouvertures dominicales des commerces, tout en tolérant largement les ouvertures illégales. Cela se constate tous les jours dans de nombreux coins de France où des ouvertures illégales de magasins sont constatées.

La CGT continuera donc à agir massivement partout où le patronat ignore la loi ou tente de remettre en cause le droit au repos des salariés le dimanche.
La CGT appelle à construire partout un rapport de force unissant salariés, consommateurs et milieu associatif, la seule façon d’ébranler les appétits du patronat.

La fédération CGT Commerce et Services s’associe au mouvement des salariés du Carrefour Market de Coueron. En effet, solidaires de cette mobilisation, nous interpellons la direction de Carrefour afin qu’elle intervienne. Nous appelons aussi à la mise en mouvement de tous les salariés Carrefour Market afin d’organiser une action massive contre l’ouverture des magasins de cette enseigne le dimanche.

Montreuil, le 26 mars 2012

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 73 - 80 sur 282

Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société 
Collectif des Amis du Dimanche, 10 rue Denis Poisson, 75017 PARIS